L’insurgé magnifique

« Si j’avance, suivez-moi. Si je recule, tuez-moi. Si je meurs, vengez-moi. » Né le 30 août 1772 à la Durbellière , commune de Saint-Aubin-de-Baubigné (Deux-Sèvres), Henri de La Rochejaquelein servit comme officier de la garde de Louis XVI en 1791. Après la prise des Tuileries, il rentra en Poitou chez son parent, le marquis de Lescure.

henri_de_larochejaquelein

En avril 1793, il accepta le commandement des insurgés du Châtillonnais (région de Mauléon), venus le chercher, et devint dès lors l’un des plus prestigieux chefs de la Vendée. Les paysans se dévouèrent corps et âme pour ce jeune homme timide, mais doué de bon sens et intrépide au combat. La défaite de Cholet le plaça à la tête de la Grande Armée Catholique et Royale. Malgré son jeune âge, il se signala comme un chef remarquable tout au long de la tragique Virée de Galerne. Revenu en Vendée en décembre 1793, il poursuivit la lutte et périt au cours d’une embuscade le 28 janvier 1794.

Publicités